Ma journée ski expert aux Bottières

Created with Sketch.

ski aux bottieres

Vincent, dynamique quinquagénaire est en vacances avec son épouse Laure et un couple d’amis Aline et Hervé. Ils ont loué un chalet cosy aux Bottières à 5 mn des pistes. Il vous raconte sa journée.

Levé avant l’aurore, j’ouvre les volets sur un ciel encore étoilé. La nuit a donc été froide préservant ainsi la neige tombée ce week-end, aucun nuage à l’horizon, la journée s’annonce idéale…

J’enfile vite ma veste, récupère le pain frais commandé la veille au dépôt de pain du Grenier, afin de commencer la journée avec un solide petit déjeuner. Hélas nous finissons le pot de miel acheté sur le marché avant de venir, j’avais pourtant dit à Laure de prendre le grand pot !

Allez, on enfile les combinaisons, le sac à dos est prêt de la veille, et à l’ouverture, nous prenons le premier tire fesse du matin !

les bottieres neige

Objectif du jour : aller skier à l’autre bout du domaine, sur une partie que nous n’avons pas encore découverte sur le village de St Sorlin d’Arves. Le bonheur de profiter d’un large domaine de ski, inclus dans notre forfait semaine.

Première descente : la rouge du Grand Truc, enchaînée avec une bleue. Ça chauffe les cuisses dès le matin. Heureusement nous ne sommes plus du tout débutants ! De retour sur le télésiège, nous enchaînons les pistes : virage à droite, dérapage à gauche, tout schuss… un ski varié sous le soleil, que demander de plus ?!

Nous nous approchons de plus en plus des Aiguilles d’Arves. Qu’elles sont impressionnantes !  Nous profitons des pauses pour admirer la vue sur le massif.

Après une journée chargée, nous retournons aux Bottières, sur le télésiège du Grand Truc, qui annonce notre dernière piste de la journée dans une lumière déclinante. Aline et Laure se moquent de mon coup de soleil sur le nez… Nous observons le tohu-bohu de la Toussuire au loin et sommes contents d’avoir choisi le calme des Bottières.

Après une bonne douche, et trop fatigués pour préparer le repas nous choisissons de manger au restaurant le Grenier dont on nous a tant dit de bien. Mes amis adorent la fondue, moi je déteste le fromage et leur refuse ce plaisir depuis le début de la semaine, mais ils ont, parait-il, d’autres spécialités savoyardes. Palais sucré, le café gourmand me fait particulièrement de l’œil !